Un gouvernement de trouble à l'ordre public

18 Mai 2016
A l'issue des manifestations du 17 mai, le PG accuse le gouvernement de continuer à instrumentaliser la violence et les forces de l'ordre pour intimider et affaiblir le mouvement anti loi El Khomri.

Nous nous posons notamment plusieurs questions sur les ordres donnés à la Police à Paris comme dans de nombreuses autres villes : « nassage » préventif dans le métro de manifestant-e-s pacifistes se rendant sur les lieux du cortège, « pluie » de lacrymogène à l'arrivée sur l'ensemble du cortège… Nous avons répété que nous n'approuvions pas la violence, d'où qu'elle vienne, mais tout semble fait, et utilisé, pour dissuader les citoyen-ne-s refusant la loi de se joindre au mouvement.

Pages